Harmonisation d’un lieu de vie

Avons-nous la maison que nous méritons ? Aborder cette problématique en géobiologie implique obligatoirement de placer l’homme entre Terre et Ciel, c.à.d. entre matière et Esprit. Notre incarnation passe par la sacralisation de la matière, donc de nous-mêmes, puisque nous naissons de la Terre et nous y retournons… sous forme de poussière. Les énergies de notre lieu de vie peuvent progressivement et « par mimétisme » nous apporter des informations sur notre identité.

Le dièdre solsticial, ou l’ouverture du compas du Maître d’œuvre, le jeu des ombres portées sur un lieu, le ballet incessant des réseaux « matière » et « Esprit », maturés par la Lune et animés par le Soleil, ce dièdre donc doit nous ramener sans cesse à nous positionner au travers de nos actes et de nos pensées, dans un souci d’équilibrer les composantes des 4 éléments nous constituants

Intervenant :

Philippe ANDRÉOLI,

Maître d’œuvre et Renard, Ph. Andréoli a fait de la géobiologie son métier qu’il exerce au quotidien.